Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 14:05

Tu aimes les mangas? Tu aimes les animes? Tu aimes le Japon et sa culture? Tu aimes la musique Japonaise? Ça tombe bien www.lazonemanga.fr recherche plusieurs personnes pour intégrer son staff de bénévoles. - Un(e) chroniqueu(se)r spécialisé(e) dans la culture japonaise et coréenne - Des chroniqueurs spécialisés dans les mangas et animes - Un(e) chroniqueu(se)r spécialisé(e) J-music Toutes les candidatures sérieuses seront étudiées. Alors que tu sois jeune ou vieux, fille ou mec, et que ca t'interresse contacte nous, via notre, Site ou via notre Facebook comme ca t'arrange.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 13:53

http://s2.lemde.fr/image/2011/11/22/540x270/1607374_3_8255_apres-la-catastrophe-de-fukushima-des-agents.jpg

Après avoir décrété la "fin de l'étape 2" signifiant la stabilisation de la centrale accidentée de Fukushima, le gouvernement japonais va redéfinir le périmètre interdit pour permettre un retour progressif de la population là où ce sera possible. "L'étape 2 terminée, nous allons étudier le problème de la zone interdite", a confirmé le premier ministre, Yoshihiko Noda, alors que le gouvernement a annoncé mercredi que le démantèlement des quatre réacteurs les plus endommagés du complexe atomique exigera environ quarante ans.

Juste après l'accident de Fukushima Daiichi, provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars, l'Etat a interdit l'accès à un rayon de 20 km autour de la centrale et évacué plusieurs localités plus distantes où la dose d'exposition aux radiations est supérieure à 20 millisieverts par an. Plus de 80 000 personnes ont ainsi été forcées d'abandonner leur domicile et des milliers d'autres ont fui de leur propre chef, mais beaucoup espèrent revenir. La phase aiguë étant considérée comme terminée grâce au rétablissement de systèmes de refroidissement, au maintien de la température des réacteurs sous 100 degrés Celsius et à la limitation des rejets radioactifs, l'Etat estime que les niveaux de rayonnements alentours n'augmenteront plus et qu'une décontamination est partiellement possible à moyen terme.

Selon les hypothèses désormais discutées, les autorités pourraient annuler à compter du mois d'avril la zone interdite des 20 km et créer trois nouvelles aires de statut différent en fonction des niveaux de radioactivité. "La contamination est très variable et ne dépend pas uniquement de la distance, elle est surtout liée à la direction des vents et aux précipitations après l'accident", souligne le professeur Tatsuhiko Kodama, directeur du centre Radioisotope de l'Université de Tokyo. "Même dans la zone interdite des 20 km, il y a des lieux où la radioactivité est très faible, proche de la norme internationale habituelle. Dans ces endroits, on peut envisager le retour progressif des personnes", précise-t-il.

DES ZONES DÉCONTAMINÉES AUX ZONES INHABITABLES 

Première aire selon le gouvernement : une "zone de préparation au retour", où la dose d'exposition aux radiations est comprise entre 1 et 20 millisieverts par an. Cette aire serait en priorité décontaminée, pour s'approcher le plus possible du seuil de 1 millisievert par an, limite légale habituelle. "Il est techniquement possible de faire chuter le niveau en coupant les arbres, en enlevant une partie de la terre, puisque la concentration se trouve dans les dix premiers centimètres. Cela prend un temps extrêmement long et coûte très cher", explique M. Kodama. Cependant, pour rendre les lieux vivables, il faudra aussi remettre en état les infrastructures, après neuf mois d'inactivité et du fait des dégâts causés par le séisme et le tsunami.

Devrait aussi être créée une "zone d'habitat limité", là où la dose de radiations se situe entre 20 et 50 millisieverts par an. Les localités concernées seront encore interdites plusieurs années, mais la décontamination y sera entreprise pour ramener le niveau en-deçà de 20 millisieverts par an et permettre le retour des personnes par la suite.

Enfin, la troisième aire, où l'exposition aux rayonnements dépasse 50 millisieverts par an, sera décrétée "zone de retour difficile", un euphémisme signifiant inhabitable. Il s'agit essentiellement d'une bande nord-ouest au départ de la centrale, où la contamination a été très forte. Elle restera totalement déserte pendant plus d'une décennie au moins. L'Etat devrait proposer aux habitants le rachat des terres sacrifiées. "En certains endroits, le retour sera impossible. Il faut le dire clairement aux habitants", conseille M. Kodama.

RETARD DANS L'ÉVACUATION DES HABITANTS

Alors que le gouvernement envisage le retour de certains habitants dans les zones touchées par l'accident de Fukushima, le quotidien Yomiuri rapporte qu'une mauvaise communication au sein du gouvernement japonais pourrait avoir retardé l'évacuation des personnes menacées par les fuites radioactives de la centrale, citant le comité d'experts chargés d'enquêter sur cette crise. Ce comité doit publier un rapport préliminaire le 26 décembre, précise le Yomiuri. Les experts ont déterminé qu'une mauvaise communication entre le centre de gestion des crises du gouvernement et les principaux responsables chargés de prendre les décisions avait retardé l'emploi d'un système d'alerte permettant de prédire le niveau de radioactivité en cas de diffusion.

Les informations du journal mettent également en cause l'opérateur Tepco, accusé d'avoir mal réagi à la situation catastrophique générée par le séisme et le tsunami du 11 mars. Les enquêteurs notent que ses employés n'avaient pas une connaissance exhaustive des systèmes de refroidissement de secours, ce qui a retardé leur réaction.

Les autorités ont ordonné les premières évacuations des personnes habitant à proximité de la centrale dans la soirée du 11 mars, plusieurs heures après le séisme. La principale secousse a eu lieu à 14 h 46 locales, et le tsunami a touché la centrale nucléaire environ 40 minutes plus tard.
Le rayon de la zone à évacuer, initialement de dix kilomètres autour de la centrale, a été porté à vingt kilomètres le lendemain.

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 17:29

Trois mois après la sortie du premier volume, la seconde édition est désormais disponible sur leur site (edition electronique seulement).

Au programme de ce nouveau numéro, sept reviews donc celles de Alice (Alpha x Omega), Yui Hirasawa (Max Factory), Nendoroid Madoka Kaname (Good Smile Company), un dossier sur la Figurine, et différents articles (Interview et Portrait des PDG de Max Factory et Good Smile Company, CFSL Inc, Kantoku). Pour l'occasion de nouvelles pages ont été ajoutées notamment pour vous présenter l'actu du moment et les goodies prévus pour le mois de décembre.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 18:06

Pusuke est mort à son domicile de Sakura, dans la prefecture de Tochigi, à l'âge de 26 ans et 9 mois. Cela parait jeune, mais en équivalent humain, cela fait presque 125 ans.

Refusant de se nourrir et montrant des difficultés respiratoires lundi matin, il est mort dans l'après midi, 5 minutes après que sa propriétaire Yumiko Shinohara soit rentré. "Je pense qu'il attendait que je rentre à la maison", confie-t-elle au quotidien Japonais.

Pusuke avait reçu le diplôme du "chien le plus vieux du monde", décerné par le Guiness des Record, en décembre dernier.

Partager cet article
Repost0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 18:07

http://blog.kurokawa.fr/wp-content/uploads//2011/12/MugsKurokawaAnnonce_pt.jpg

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 18:08
Partager cet article
Repost0
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 19:21

Incarnez le légendaire Aragorn et prenez part à ses plus grandes aventures inspirées de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. Vivez l’aventure en coop avec Gandalf et utilisez votre PS Move comme une épée ou un arc pour des combats plus réalistes !

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 19:20
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:20

L'esprit du bain from lazonemanga on Vimeo.

L'art du bain est un plaisir apprécié par bon nombre de Japonais, qui ont le choix entre les sources naturelles et les «sento», qui rencontrent un regain de popularité.

Au Japon, l'art du bain est un plaisir apprécié par l'ensemble de la population. Les «onsen», des sources chaudes naturelles, attirent depuis des siècles les amateurs de soins thermaux. Depuis quelques années, cependant, les bains publics, ou «sento», tombés en désuétude il y a quelques décennies, rencontrent un regain de popularité.

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 19:18
http://troll.farceur2.free.fr/news/2010/Pour-Jean-Jacques-Aillagon-la-rencontre-entre-le-chateau-de-Versailles-et-les-oeuvres-de-Murakami-est-tres-tonique-Photo-AFP.jpgArt - La planète manga investit le château de Louis XIV APRÈS LE HOMARD GÉANT de Jeff Koons en 2008, le Château de Versailles accueille les fleurs multicolores, les étranges bouddhas et les drôles de personnages de manga du Japonais Takashi Murakami. De quoi réjouir les amateurs d'art contemporain et faire fulminer les gardiens de la morale et de la tradition qui, avant même l'inauguration, faisaient circuler des pétitions vengeresses contre cette « profanation » et appelaient à manifester. Dans la provocation, pourtant, l'artiste semble avoir été bridé. On ne verra pas, dans la galerie des glaces, son fameux « My Lonesome Cowboy », jeune homme saisi en plein effort masturbatoire, faisant jaillir un jet de semence en forme de lasso. Pas plus qu'on admirera « Hiropon », cette jeune femme aux seins généreux d'où s'écoule un filet de lait en forme de... corde à sauter. Dommage. Il faut se contenter de Kiki et Kaikai encadrant le buste de Louis XIV dans le salon de Vénus. Au moins, les deux garnements, qui semblent tout droit sortis d'un dessin animé, déclenchent irrémédiablement un accès de bonne humeur. Culture du mignon et du manga Tout comme la sculpture du chien Pom, copie conforme du vrai toutou de Murakami, sa seule liaison affective connue, qui bénéficie d'une nounou vingt-quatre heures sur vingt-quatre et d'un régime alimentaire adapté. Sourires encore devant l'énorme tête boursouflée d'un empereur du Japon à barbichette revu et corrigé par l'esprit taquin de la star japonaise. Il y a encore ces fleurs joyeuses et ces bouddhas d'or ou d'argent. Le plus grand, haut de cinq mètres, domine la perspective des jardins de Le Nôtre comme un monstre extraterrestre incongru. Roi incontesté de la planète manga, Murakami donne à voir au public français un petit aperçu de cette culture du mignon et du manga faite de superhéros, de champignons acidulés, de fleurs colorées et de personnages de BD. Ce moine de l'art contemporain a érigé son délire personnel en multinationale. Il ne vit que pour son art mais en vit bien, vendant beaucoup et cher. Jusqu'à 15 millions de dollars certaines pièces ! Faut-il en rire, tout simplement ? Ou faut-il s'inquiéter de cette vision prémonitoire d'un monde de virtualité délirante ? Jean-Jacques Aillagon, président de l'établissement public du Château de Versailles, se dit « très convaincu par la pertinence et la cohabitation des œuvres de Murakami et du Château de Versailles ». Selon lui, « la rencontre est très tonique ». En tout cas, l'exposition s'impose déjà comme l'événement artistique de la rentrée. Une réussite en soi. Exposition Takashi Murakami au Château de Versailles. Ouverture au public jusqu'au 12 décembre
Partager cet article
Repost0